Votre entreprise est-elle pilotée au hasard ou par une stratégie ? Faites le test !

Ici, soyez vraiment pragmatiques, et répondez sincèrement aux 12 questions suivantes qui détermineront s’il existe une véritable stratégie dans votre entreprise. Ces douze questions s’adressent principalement à l’équipe dirigeante chargée d’élaborer la stratégie de l’entreprise. Mais, à l’exception des deux premières questions exclusivement réservées au patron, les dix dernières questions interpellent aussi l’ensemble du personnel. Car, en matière de stratégie d’entreprise, l’enjeu est de voir tous les employés (soldats d’une seule et même armée, ici l’entreprise), s’engager à fond dans la guerre commerciale qu’ils doivent tous remporter ou ne pas perdre face aux entreprises concurrentes, tout en évitant d’être tués, capturés ou fait prisonniers par ces dernières.

Voici donc les deux premières questions que tout patron ou gérant d’entreprise doit personnellement se poser avant d’élaborer une stratégie :

Question n°1 : Est-ce que je vois mon entreprise comme une armée à conduire ?
Question n°2 : Est-ce que je considère mes employés comme des soldats qu’il faut diriger dans les divers champs de batailles sur lesquels notre entreprise est engagée ?

Si une seule question parmi ces deux premières reçoit une réponse négative, sachez que l’existence d’une stratégie d’entreprise est déjà compromise au plus haut sommet. Car il y a une grande différence entre voir ses employés comme de simples salariés, ou les considérer comme de vaillants soldats va-t’en-guerre, conscients des enjeux et des batailles commerciales que l’entreprise doit livrer tous les jours pour survivre.

Si les réponses aux deux questions précédentes sont affirmatives, voici le deuxième groupe de questions que le patron et son staff dirigeant doivent se poser :

Question n°3 : Tout le personnel sait-il que l’entreprise est engagée dans une guerre commerciale face à des entreprises concurrentes ?
Question n°4 : Tout le personnel connait-il les concurrents de l’entreprise ?
Question n°5 : Tout le personnel est-il informé de la stratégie élaborée par l’équipe dirigeante ?
Question n°6 : Tout le personnel se sent-il concerné par la guerre commerciale?
Question n°7 : Tout le personnel est-il engagé dans ladite guerre commerciale ?

Si une seule question parmi les cinq ci-dessus reçoit une réponse négative, sachez que la guerre est perdue d’avance, même avec la meilleure stratégie au monde. Car que sert-il à une équipe dirigeante d’élaborer les meilleurs plans de bataille, si les troupes censées de les appliquer sur le terrain ignorent qu’elles sont dans un contexte de guerre, ne manifestent aucun engagement, et ne savent mêmes pas avec qui l’entreprise qui pourvoit à leurs salaires se bat tous les jours. Remarquez bien que nous mettons Tout le personnel à l’avant-poste de toutes les questions stratégiques. Or, dans beaucoup d’entreprises, c’est l’inverse qui se fait. Comme si, sur les différents champs de batailles, ce sont les généraux et les officiers supérieurs de l’armée qu’on envoie systématiquement aux avant-postes des fronts de combats.

Si les réponses aux questions précédentes sont toutes affirmatives, voici le troisième groupe de questions que l’équipe dirigeante de l’entreprise doit se poser :

Question n°8 : Les différents domaines d’activités que l’équipe dirigeante a décidé de suivre sont-ils clairs dans l’esprit de tout le personnel ?
Question n°9 : L’équipe dirigeante a-t-elle bien expliquée à tout le personnel la finalité ou le but ultime auquel ils doivent tous faire parvenir l’entreprise ?
Question n°10 : La vision de l’entreprise telle que imaginée par les créateurs ou dirigeants de l’entreprise est-elle connue et partagée avec joie et enthousiasme par tout le personnel ?
Question n°11 : La méthode utilisée par l’équipe dirigeante pour choisir les domaines d’activités et concrétiser sa vision de l’entreprise est-elle bien connue et bien comprise par tout le personnel ?

Là aussi, si une seule réponse à ces questions est négative, dites-vous que la stratégie est inexistence ou méconnue dans votre entreprise, même si les dirigeants et les employés sont conscients des batailles commerciales qu’ils doivent livrer face aux entreprises concurrentes.

Enfin, voici la dernière question à se poser, si toutes les 11 précédentes questions ont obtenues des réponses positives et affirmatives :

Question n°12 : Tout le personnel connait-il parfaitement le positionnement de l’entreprise tel qu’il est voulu par l’équipe dirigeante sur chaque marché investi, et tel qu’il est perçu par les clients ?

Si la réponse à cette question est négative, dites-vous que les victoires commerciales de votre entreprise sur ses concurrents ne proviennent pas d’une stratégie d’entreprise élaborée dans les règles de l’art, mais résultent plutôt d’un concours de circonstances hasardeuses, couplées à l’instinct et au flair du dirigeant. Et bon an mal an, c’est comme ça que ça se passe dans bon nombre d’entreprises. Nous appelons ça la « chancégie », la conduite par la chance, couplée à la « flairégie », la conduite par le flair. Mais ce n’est en aucun cas la « stratégie », un mot que des gens utilisent à tort et à travers, sans savoir et sans comprendre sa signification originelle, à savoir, la conduite d’une armée.

Pour nous, la véritable « stratégie d’entreprise », celle qui consiste à manager son personnel comme des soldats va-t’en-guerre, est de loin la meilleure démarche à adopter pour que votre entreprise remporte forcément, justement, clairement et bonnement toutes les batailles qu’elle doit livrer pour sa survie. Ce que la chance, l’instinct et le flair du dirigeant ne peuvent pas garantir à tous les coups de manière durable et systématique.

Maintenant, concluons tout ce qui vient d’être dit dans cet article par cette interrogation qui s’adresse personnellement à vous, si vous êtes dirigeant(e) ou employé(e) d’une entreprise. Selon les réponses que vous avez apportées aux 12 questions de ce test stratégique, comment votre entreprise est-elle pilotée ? Par l’instinct et le flair du boss ? Par la chance ou la malchance ? Par la mise en œuvre d’une stratégie bien élaborée et comprise par tout le personnel ? La réponse est dans votre cœur et dans votre bouche ! Mais vous connaissez notre conseil. A vous d’entendre et de mettre à profit.

Proyot.com, The new spirit of Business in Africa !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s